Association pour l’anthropologie du changement social et du développement
Association for the anthropology of social change and development

La circulation des référentiels à l’échelle d’une corporation : conflit idéologique, rivalité institutionnelle et fragmentation d’une administration publique

Auteur(s) : Diallo Mariama ;

Cette communication propose une ethnographie de la circulation des nouveaux paradigmes transnationaux de conservation au sein d’une corporation : celle des agents des parcs nationaux . Au delà d’une analyse sur les référentiels en termes d’appropriation, de ré-interprétation voire de détournement, il est en effet pertinent de questionner comment la circulation et la mise en œuvre des référentiels à l’échelle d’une corporation et/ou d’une administration publique suscite de nouvelles re-configurations et des ajustements institutionnels.

Depuis plus de vingt ans, les politiques publiques de conservation au Sénégal font constamment l’objet de réformes comme l’introduction de nouvelles fonctions des aires protégées et la promotion de nouveaux cadres de gouvernance. Les décennies d’« impérialisme écologique » marquées par des déguerpissements, des exclusions des populations locales du premier parc national sénégalais (le parc du Niokolo Koba) ainsi que le contrôle des aires protégées par l’administration de conservation ( notamment la direction des parcs nationaux-DPN) laissent place à des cadres de gestion « participatifs » et « partenariaux ». Cette évolution est le résultat de l’introduction depuis les années 90 de nouveaux normes et paradigmes de conservation. Elle structure désormais les missions des agents sur le terrain, le profil des fonctionnaires à recruter, leurs postures, leurs cultures professionnelles et parfois même leurs rapports à l’Etat. A la suite des travaux des policy transfers studies, qui mettent l’accent sur la dimension exogène des réformes et oriente leurs réflexions en termes de domination des bailleurs de fonds (Charlier, 2003 ; Gupta et Sharma, 2006) et ceux qui appellent à être attentif aux nouvelles re-configurations qu’elles suscitent et qui font désormais partie du processus de formation continu de l’État, de sa reproduction (Hibou 1999 ; Gomez-Temesio, 2014 ; Diallo, 2013), je souhaite aborder un autre angle d’analyse. A la DPN, tous les fonctionnaires n’entretiennent pas le même rapport aux nouveaux référentiels de conservation. On serait tenter de parler de l’émergence d’une administration à deux vitesses, non pas en référence aux projets de développement mais à la posture vis-à-vis des référentiels: les promoteurs d’une appropriation des nouvelles normes de conservation et les résistants qui souhaitent que l’administration conserve son identité initiale. De cette  disjonction naissent des conflits internes et idéologiques, des rivalités institutionnelles qui ne sont pas sans impact sur le fonctionnement au quotidien de l’administration (ses grandes orientations, les affectations, le contrôle des postes de responsabilité, etc.). Elle vient par ailleurs renforcer la fragmentation de l’identité commune des agents de la corporation. Au final, la circulation et la mise en œuvre des référentiels transnationaux de conservation au sein d’une corporation sont une entrée pour explorer les dynamiques actuelles des administrations de conservation.

Le corpus qui sera utilisé lors de cette communication est constitué d’entretiens, d’observations et de biographies de plusieurs fonctionnaires recueillies entre 2014 et 2017 dans le cadre d’une thèse de doctorat.


Mot-clé : conflit, conservation, corporation, idéologie, et Paradigme
Toutes les communications appartenant au même panel :

Voir le panel Les circulations des référentiels et des instruments d’action publique / Circulation of policy frames and tools

Voir tous les panels du colloque Apad conference 2020