Association pour l’anthropologie du changement social et du développement
Association for the anthropology of social change and development

Pratiques commerciales et logiques migratoires transfrontalières Afrique de l’Ouest : cas du commerce de la fripe entre Katamanto (Accra) et Adjamé (Abidjan).

Pratiques commerciales et logiques migratoires transfrontalières Afrique de l’Ouest : cas du commerce de la fripe entre Katamanto (Accra) et Adjamé (Abidjan).

Auteur(s) : Koffi Léopold KOUAKOU ;

 

De récentes données montrent que 61% des émigrés Ouest Africains circuleraient au sein de la sous-région (Beauchemin et Lessault, 2014). Cette migration sous régionale s’inscrit dans le cadre des accords de libre circulation conclus par la CEDEAO (Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest).

Le Ghana et la Côte d’Ivoire, deux pays frontaliers d’Afrique de l’Ouest ayant des histoires politiques et économiques différentes sont parvenus à polariser l’espace migratoire et commercial Ouest Africain. Eberhardt et Teal (2010). La présence des ports maritimes d’Accra et d’Abidjan auxquels s’ajoute un réseau routier Ivoiro-Ghanéen dense ont permis de développer des activités marchandes renforcées par une intensification des circulations migratoires entre ces deux pays.

La sous-préfecture de Noé, frontière Ivoiro-Ghanéenne est un important espace de transit de marchandises qui sert de voie de passage de marchandises entre ces deux pays et à destination des pays situés de part et d’autre de la Côte d’Ivoire et du Ghana. À l’échelle des frontières, des espaces se connectent et des dynamiques économiques, sociales et spatiales se mettent en place. (Bennafla K.,1999 ; Hamez G., 2004 ; Mohamadou, 2016).

Les marchés, lieux de stockage et de distributions dans les zones urbaines constituent des points de repères et de départ de réseaux marchands qui se déploient à des échelles transfrontalières et aussi transcontinentales avec des acteurs multisitués que sont les migrants. (Poyau A., 2008 ; Sangvatanachai D., 2012 ; Mahamet, Garnier, 2012 ; Weber, 2009).

Les formes organisationnelles des acteurs qu’ils soient importateurs, transporteurs, grossistes, semi-grossistes ou détaillants, les liens socio – communautaires entre eux, leurs capacités de circuler en dehors des frontières donnent une spécificité aux circulations commerciales dans la plupart des villes africaines. (Mahaman M., 2015 ; Nassa, 2005)

Pris comme objet d’étude, Le commerce des fripes au sein des marchés de Shopping Abrogoua à Abidjan et de Katamanto à Accra présente des points fédérateurs qui allient des dynamiques transfrontalières dans les activités marchandes d’entrepreneurs migrants.  (Hansen ,2000 ; Bredeloup ,2016 ; de Haas ,2006). Totalisant 185.000 tonnes de fripes en 2017, Ces deux marchés d’ampleur sous régionale entretiennent entre eux d’importantes circulations de marchandises de fripes qui alimentent à leur tour d’autres marchés sous régionaux.

Nos enquêtes1 de terrains à Accra et à Abidjan basés sur des entretiens semi directifs auprès d’acteurs de la chaine de commercialisation et de transports des fripes et l’analyse  de données statistiques en lien avec cette activité nous permettent de développer deux idées principales :   la première présente les marchés urbains comme points de départ des circulations marchandes transfrontalières et transnationales  et la seconde présente des entrepreneurs migrants comme principaux acteurs des circulations marchandes au sein de l’espace Ouest Africain .

Notre étude porte sur l’interaction entre circulation commerciale de marchandises et dynamiques migratoires avec comme entrée les marchés de fripes Katamanto (Accra) et d’Adjamé (Abidjan).  La particularité de ce travail est de montrer le rôle d’acteurs migrants Ouest africains dans la consolidation et l’essor des échanges frontaliers.

 

 


Mot-clé : " marchés de fripes", "échanges", "entrepreneurs migrants", "réseaux commerciaux", "transfrontalier", "urbain", circulations, Frontière, et migration
Toutes les communications appartenant au même panel :

Voir le panel Circulation des marchandises : circuits, acteurs et représentations /

Voir tous les panels du colloque Apad conference 2020