Association pour l’anthropologie du changement social et du développement
Association for the anthropology of social change and development

APPORT DES NATIONS UNIES ET LIMITES DANS LA CONSTRUCTION DE L’AUTONOMIE ECONOMIQUE DE LA FEMME AU CAMEROUN : CAS DES FEMMES RURALES DE BATCHENGA ET DE NTUI.

APPORT DES NATIONS UNIES ET LIMITES DANS LA CONSTRUCTION DE L’AUTONOMIE ECONOMIQUE DE LA FEMME AU CAMEROUN : CAS DES FEMMES RURALES DE BATCHENGA ET DE NTUI.

Auteur(s) : LEKASSA Ghislaine ; ZAMBO Bouchard ;

Introduction

Depuis 2015, ONU Femmes Cameroun a mis en œuvre un projet d’autonomisation de la femme. Cette étude évaluative a été l’objet de notre mémoire de master. Il s’agissait d’une part, de questionner la notion d’autonomie de la femme à travers les rapports sociaux de genre. D’autre part, de présenter les limites observées sur le terrain dans le processus d’accompagnement des femmes dans l’acquisition de leur autonomie économique par les Nations Unies. L’objectif visé est d’analyser les effets concourant à la difficile autonomisation économique des femmes en milieu rural.

Méthodes

Cette étude est de nature qualitative et quantitative menée auprès de 50 femmes environs réunies en sociétés coopératives. Les données ont été collectées entre Août et Décembre 2018, à travers la revue documentaire, l’observation, les entretiens semi-directifs et les entretiens libres. La phase des travaux implique 109 540 habitants à majorité rurale, répartis dans près de 40 villages et 3 villes.

Résultats

La collecte, l’analyse, le traitement et l’interprétation des données dans le cadre de notre étude nous ont permis d’aboutir aux résultats selon lesquels l’appui d’ONU-Femmes ne contribue pas suffisamment à l’autonomie économique de la femme dans les localités de Batchenga et de Ntui. Ces résultats montrent qu’ONU-Femmes a mené des actions de formation et de renforcement des capacités entrepreneuriales de 934 femmes dans ces zones, 413 femmes ont été formées en éducation financière et en AGR dans les localités de Ntui, Batchenga, Ndjolé, Lena, Nguervoum et Yoko, le regroupement des femmes en coopératives, la distribution des intrants et des kits agricoles aux coopératives (3), l’octroi des micro-crédits aux femmes (3), la facilitation d’obtention des titres fonciers aux femmes (7), etc. En termes de limites, la réalité du terrain nous enseigne que le projet d’autonomisation des femmes dans ces localités ne contribue pas suffisamment à l’autonomisation tant souhaité par ONU-Femmes du fait des pesanteurs d’ordre politiques (la politisation dans la distribution des intrants par les maires de Batchenga et de Ntui) et socio-culturelles (la femme rurale non respectée et traitée comme un sexe faible). Il faut préciser ici qu’ONU Femmes n’a pas utilisé une méthode en adéquation avec le réel besoin de la population. On relève l’absence d’une méthodologie adéquate dans sa stratégie car, s’appuyant sur le gouvernement.

Conclusion

Au Cameroun, l’autonomisation économique est freinée et n’est pas véritablement effective parce que plus de 70% des femmes n’ont pas été satisfaites. L’approche d’ONU Femmes ne semble pas contribuer à l’autonomisation économique des femmes dans ces zones d’intervention, elle ne contribue pas à faire baisser le taux de pauvreté des femmes. Le risque étant que la majorité de ces femmes replongent dans la situation de départ à la fin du projet. Il est à relever que les stratégies de prévention devraient donc prendre en compte désormais, le contexte social dans lequel vivent les femmes. Si toutes les femmes rencontrées dans le cadre de cette étude reconnaissent avoir bénéficiées des intrants agricoles de la part d’ONU-Femmes, il n’en demeure pas moins que certaines fustigent l’implication des mairies dans ce processus de développement et estiment que la distribution de ces intrants repose sur certains déterminants comme le favoritisme, le népotisme, la complaisance…


Mot-clé : autonomisation économique et femme rurale
Toutes les communications appartenant au même panel :

Voir le panel La circulation de la notion « d’autonomisation des femmes » dans le développement et ses effets sur les rapports sociaux de sexe : perspectives critiques /

Voir tous les panels du colloque Apad conference 2020