Association pour l’anthropologie du changement social et du développement
Association for the anthropology of social change and development

La circulation de la décentralisation dans les sciences sociales : approche conceptuelle et comparative

La circulation de la décentralisation dans les sciences sociales : approche conceptuelle et comparative

Auteur(s) : TOURE Ibrahima ;

Cet article s’intéresse à la circulation de la décentralisation dans les sciences sociales. Il propose  une perspective multidisciplinaire et comparative de cette politique publique. Le concept de décentralisation n’est pas, en effet, toujours compris de la même façon. Les représentations de la décentralisation sont donc différentes, selon qu’elles soient politique, technique, administratif, juridique. Selon que l’on se trouve dans l’État unitaire ou dans l’État fédéral, le contenu de la décentralisation est également nuancé. D’un auteur à l’autre, en effet, les critères proposés pour caractériser la décentralisation divergent en nombre et en contenu. De plus, la décentralisation mobilise des concepts voyageurs dont les frontières ne sont pas toujours clairement élucidées (État régionalisé, État déconcentré, dévolution, concession, affermage, délégation de service public, privatisation, dérégulation, configuration, arène politique, etc.). Il existe, sous ce rapport, plusieurs types de décentralisation qui peuvent revêtir plusieurs formes dans différents pays, au sein d’un même pays ou d’un même secteur. Toute tentative sérieuse cherchant à penser la décentralisation conduit ainsi l’observateur à explorer dans plusieurs directions possibles. C’est ce qui traduit la polysémie du concept qualifié de concept à géométrie variable. Notre contribution rend ainsi compte de la circulation et du renouvellement des approches dans l’étude des institutions décentralisées, en mettant l’accent notamment sur les dimensions juridique, politique, administrative, géographique, économique, financière et socio-anthropologique. Elle clarifie les concepts, présente les controverses conceptuelles qui traversent la décentralisation et propose des éclairages historiques et internationaux pour élargir la perspective. Organisé autour de trois axes, les grands principes, les modèles et les approches de la décentralisation, l’article propose des orientations possibles permettant de prendre de la distance pour saisir de manière holistique les processus de décentralisation à travers l’Afrique et le monde.


Mot-clé : décentralisation, politiques locales., socio-anthropologie des espaces publics, et socio-anthropologie du développement
Toutes les communications appartenant au même panel :

Voir le panel Ethnographier les circulations de modèles de décentralisation entre pays africains. Circuits, récits et expériences locales /

Voir tous les panels du colloque Apad conference 2020