Association pour l’anthropologie du changement social et du développement
Association for the anthropology of social change and development

Circulations et non-circulations dans l’Ethiopie mondialisée. Ce que produisent des situations de rencontres de l’étranger chez soi sur les rapports sociaux de sexe dans une ville du Sud « amarrée au monde » (Bridonneau, 2013).

Circulations et non-circulations dans l’Ethiopie mondialisée. Ce que produisent des situations de rencontres de l’étranger chez soi sur les rapports sociaux de sexe dans une ville du Sud « amarrée au monde » (Bridonneau, 2013).

Auteur(s) : Langumier Marion ;

La communication a pour objet l’Ethiopie touristique du sud, et en particulier la ville de Jinka, surplombant la vallée de l’Omo, où j’ai mené plus de dix mois d’enquête répartis sur trois ans. Je m’intéresserai à la manière dont les circulations transnationales dont Jinka est le théâtre affectent les relations de genre. J’examinerai leur impact sur ces relations, entendues comme des relations de pouvoir qui mettent en jeu des opportunités d’actions, de définition sa vie et de représentation de soi en concordance avec des échelles de valeur. Je montrerai finalement que l’expérience de la non-circulation que font de nombreux hommes et femmes a tout autant un effet sur les personnes dans les relations entre les sexes que l’expérience effective de circulation.

Certains aspects amoureux et sexuels des rencontres entre éthiopien.ne et étranger.e montrent un renforcement des dominations : ainsi de la pratique des photographies rémunérées de corps “tribaux” valorisant les poitrines découvertes, dans un profit que tirent des voyageurs des normes différenciées de la pudeur, ou encore de l’utilisation avantageuse du décalage des richesses dans la recherche d’opportunité amoureuses par des hommes étrangers, amèrement contée par les femmes expatriées. Le même effet a, entre hommes et femmes éthiopien.nes, l’accaparement par les premiers, et avec elles des positions sociales et compétences linguistiques de la profession touristique, ce qui prive les femmes rencontrées à Jinka de moyens pour créer le contact dans leurs propres termes, notamment dans ceux qu’elles jugent socialement acceptables.

Les situations de rencontre permettent en même temps une mise en tension de ces rapports sociaux de sexes. La recherche d’opportunités économico-amoureuses peut être l’initiative des femmes, éthiopiennes ou étrangères, et un moyen de négociation propre. Quand certaines déploient d’intéressantes tentatives de mise à profit d’une relation affective et sexuelle au nez et à la barbe du qu’en-dira-t-on, d’autres, à l’image d’une jeune guide issue d’une famille fortunée, prennent appui sur des situations de rencontre pour s’approprier des normes de comportement alternatives jusqu’à assumer, dans un étonnant processus de retournement du stigmate, un discours d’hypersexualité proclamée. Si ils outrepassent les limites habituellement liées à son genre, les comportements économiques, alimentaires, vestimentaires de la jeune femme laissent d’autres tabous intouchés, comme l’homosexualité.

Finalement, les circulations, produites ou désirées, qui font suite aux situations de rencontres informent autant que l’effet produit par ces premières circulations (la venue d’étrangers chez soi). Pour beaucoup d’éthiopiens et d’éthiopiennes, le tourisme offre des moyens d’enrichissement et de circulation à l’échelle nationale inédits -typiquement, à la capitale. Accomplissement professionnel, accès à la scolarité universitaire, ou choix d’un nouveau cadre de vie, ces déplacements réalisent d’un même coup des ascensions géographiques et sociales. Même sans s’actualiser, les projets matrimoniaux peuvent être un moyen de sortir, ne serait-ce qu’imaginairement, de l’étroitesse d’une condition pour ceux que la mondialisation économique laisse sans les moyens de se déplacer, quand dans les relations amoureuses transnationales réelles, force est de constater l’importance des projets reposant sur la mobilité (réalisation du passeport, découverte du pays, réunion familiale…)


Mot-clé : Afrique de l'Est, circulations, façonnement du genre, sexualités, et situations de rencontre
Toutes les communications appartenant au même panel :

Voir le panel L’espace du genre : circulations de corps et d’objets sexués dans le Sud global /

Voir tous les panels du colloque Apad conference 2020