Association pour l’anthropologie du changement social et du développement
Association for the anthropology of social change and development

Le rôle du Cameroun dans la circulation du textile et du prêt à porter Turc en Afrique Centrale.

Le rôle du Cameroun dans la circulation du textile et du prêt à porter Turc en Afrique Centrale.

Auteur(s) : Hugues Benoît DJIONGO TAZO ;

Si les relations entre l’Empire Ottoman et l’Afrique remontent à l’époque des conquêtes et résistances, force est de constater que jusqu’aux années 90, la Turquie, préoccupée par une politique occidentaliste à l’heure de la guerre froide et par les conflits avec la Grèce et autour du Chypre, etc, s’est longtemps peu intéressée à l’ « Afrique Noire » en général et à l’Afrique subsaharienne en particulier. Les relations entre la Turquie et l’Afrique subsaharienne au sein duquel se situe le Cameroun s’établissent de manière graduelle à partir des années 90 avec le lancement du programme d’ « Opening up to Africa » en 1998, se renforcent avec l’entrée de la Turquie à l’Union Africaine en 2003 comme observateur, en 2005 avec la déclaration de l’Afrique pour aboutir finalement au sommet Turco-Africain du 24 aout 2008, sommet qui sans doute facilité l’élection de la Turquie à l’ONU le 14 octobre 2008 comme membre non permanent avec 151 votes . Depuis lors, les échanges économiques entre l’Afrique en général et l’Afrique noire en particulier s’est accrue exponentiellement. Le volume des échanges est par exemple passé de 5,4 milliards de dollars en 2003 à 13 milliards en 2008. Si la Turquie doit cette croissance à ses entrepreneurs, il n’en demeure pas moins vrai que les pays d’accueils y ont joué un rôle prépondérant comme semble le témoigner le rôle du Cameroun dans la circulation des produits turcs en Afrique centrale comme les pièces détachées, les produits cosmétiques, le matériau de construction, le meuble et l’ameublement, le tourisme, le textile et le prêt à porter, etc. La Turquie et ses milieux d’affaires considèrent d’ailleurs le Cameroun comme la porte d’entrée en Afrique centrale et dans la communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEMAC)(DOGAN Faruk, 2014). Quel est donc le rôle joué par le Cameroun comme d’entrée dans la circulation des produits commerciaux turcs ? C’est en s’appuyant sur une analyse de la circulation par le « haut » et par le « bas » du textile et du prêt à porter turc en Afrique centrale que cette communication entend répondre à cette question. Analyser le rôle de transit ou de siège de redistribution joué par le Cameroun constitue le premier objectif de cette communication, tandis qu’analyser les acteurs et les circuits de la circulation en constitue le second. Combinant enquêtes ethnographiques et recherche documentaire, l’étude entend explorer sous le prisme du transnationalisme, la contribution tant des acteurs institutionnels que des entrepreneurs et des « consom’acteurs » dans cette circulation du textile et du prêt à porter Turc en Afrique centrale.


Mot-clé : Acteurs, Afrique Centrale., circulation, and transit
Toutes les communications appartenant au même panel :

Voir le panel Circulation des marchandises : circuits, acteurs et représentations /

Voir tous les panels du colloque Apad conference 2020