Association pour l’anthropologie du changement social et du développement
Association for the anthropology of social change and development

La circulation des semences de mil au Sénégal : reconfigurations sociales et ontologiques

La circulation des semences de mil au Sénégal : reconfigurations sociales et ontologiques

Auteur(s) : Jankowski Frédérique ; Doncieux Antoine ; Maizi Pascale ; Berthouly-Salazar Cécile ; barnaud adeline ;

Depuis plusieurs décennies au Sénégal, de nouvelles variétés de mils, première culture vivrière, sont développées par des institutions de recherche et promues garante de la sécurité alimentaire et de la résilience face au changement climatique. Les recherches portant sur les réseaux de circulation des semences décrivent la manière dont les échanges sont enchâssés au sein d’un large système de prestations socialement définies, déterminées par des valeurs et des normes locales (Leclerc et Coppens d’Eeckenbrugge, 2011). Même lorsqu’il s’agit de nouvelles variétés introduites par des acteurs extérieurs dans le système paysan, celles-ci circuleraient sur des valeurs et réalités locales (Jonas, 2017). Cependant, l’accès à ces nouvelles variétés ne procèdent généralement pas des dynamiques de dons et de trocs qui constituent les principaux modes d’acquisition des semences de mil (Delaunay & al., 2008 ; Badstue & al., 2006). De plus, l’accès et la diffusion des variétés améliorées de mil mobilisent très souvent des structures intermédiaires (coopératives étatiques, groupement d’intérêt économiques, ONG, etc.) selon une logique marchande ou clientéliste. Cette communication se propose de revenir sur certains des effets de l’introduction de nouvelles variétés de mil dans deux communautés du bassin arachidier sénégalais : Niakhar et Kaffrine. Depuis plusieurs décennies, ces deux communautés font l’objet de nombreux projets de recherche-développement appuyant la structuration des filières semencières. Une analyse croisée d’enquêtes qualitatives et d’analyses de réseaux sociaux permet d’éclairer les dynamiques de circulation de ces nouvelles variétés. Il apparaît au travers de cette analyse un processus de qualification mutuelle à la fois des semences et des réseaux d’acteurs.


Mot-clé : Agrobiodiversity, Anthropologie du développement, Réseaux sociaux, and semences
Toutes les communications appartenant au même panel :

Voir le panel Des semences qui circulent, les nouveaux lieux et liens de la diffusion variétale /

Voir tous les panels du colloque Apad conference 2020