Association pour l’anthropologie du changement social et du développement
Association for the anthropology of social change and development

Les contrats de ville en Afrique, une dynamique d’appropriation institutionnelle des capacités en décentralisation

Les contrats de ville en Afrique, une dynamique d’appropriation institutionnelle des capacités en décentralisation

Auteur(s) : NDJEMBE DOKALI Jerfrey ; Yves-Patrick Mbangue Nkomba ;

Depuis l’avènement de la décentralisation dans les années 1990, les contrats de ville prennent de nos jours de l’ampleur au sein des pays africains. Le phénomène émerge après la Seconde Guerre mondiale suite aux expériences de jumelages-coopérations nouées avec les pays du nord. Ces expériences ont permis aux pays africains de se lancer dans des contrats de ville et dont les représentations sont observables lors du sommet panafricain « Africités » avec pour objectif d’impulser le développement local participatif, de partager les expériences en matière de décentralisation. Cette dynamique de solidarité internationale dans l’action publique des villes africaines nous plonge dans la définition d’un nouveau mode de comportement des collectivités infra-étatiques. Si de nombreux travaux en la matière ont privilégié une approche juridique de cette réalité, comme cela peut être observable dans les travaux des auteurs comme Gérard Marcou et Jean-Louis Thiébault, il convient pour nous de relever que l’approche s’avère incomplète pour une meilleure perception de l’ensemble du phénomène. Dès lors les contrats de ville soulèvent une problématique de circulation des ressources diverses, digne d’être prise en compte, non pas du fait du jeu des rapports de force ou du rapport de puissance entre États, mais du fait du partage d’expérience de la décentralisation et de l’appropriation institutionnelle. La présente proposition s’intéresse à la question du comment les communes africaines s’approprient les expériences de décentralisation, ailleurs, dans leurs échanges avec leurs homologues pour assumer leurs compétences et responsabilités. Le matériau permettant la fécondité d’une telle réflexion est tiré des expériences empiriques menées entre les acteurs infra-étatiques sur la réalisation du projet de captage d’eau potable dans l’arrondissement de Yaoundé 2.


Mot-clé : appropriation institutionnelle, contrat de ville, décentralisation, développement local., and échange
Toutes les communications appartenant au même panel :

Voir le panel Ethnographier les circulations de modèles de décentralisation entre pays africains. Circuits, récits et expériences locales /

Voir tous les panels du colloque Apad conference 2020