Association pour l’anthropologie du changement social et du développement
Association for the anthropology of social change and development

« Mailler » un secteur-pays : l’éthos professionnel et la stratégie des consultants qui dominent la fabrique transnationale de la décentralisation-malgache

« Mailler » un secteur-pays : l’éthos professionnel et la stratégie des consultants qui dominent la fabrique transnationale de la décentralisation-malgache

Auteur(s) : Al Dabaghy Camille ;

Au fil des années 1990 et 2000, la politique de décentralisation malgache est devenue exemplaire de l’enchevêtrement des interventions et des organisations de l’aide et des États Sud [Whitfield, 2009]. La tendance globalisée à l’externalisation de l’action publique, la survalorisation globalisée de l’expertise privée et la multiplication des banques et agences d’aide dans ce secteur d’intervention ont produit une démultiplication des différents contrats d’expertise (études de faisabilité, étude d’impact, dispositifs de suivi-évaluation…).

En analysant 67 rapports d’expertise produits dans le secteur-pays de la décentralisation-malgache dans les années 1990 et 2000, on constate que parmi la quarantaine de consultants qui sont intervenus, se sont progressivement imposés trois consultants professionnels européens. Ils ont gagné des marchés pour les différents bailleurs du secteur, à toutes les étapes de leurs interventions, se sont assuré une présence régulière sur la Grande Île et parviennent à durer dans ce secteur-pays plus que tous les autres cadres étrangers de l’aide. Ils sont devenus des acteurs clefs de la fabrique transnationalisée de la décentralisation malgache.

Ces constats renvoient à deux questions de recherche : quels sont les effets de l’externalisation et de la mise en marché de l’expertise publique sur le profil et les pratiques des experts en développement ? Comment se structure l’offre d’expertise internationale en matière de réforme de l’État au Sud à l’échelle d’un secteur-pays ? Cette communication vise à répondre à ces questions à partir du cas de la décentralisation malgache. J’y répondrai à trois questions : qui sont des consultants étrangers qui parviennent à dominer la fabrique transnationale de la décentralisation malgache dans les années 2000 ? Quel est leur éthos professionnel ? Et comment ont-ils construit leur position d’intermédiaires Nord-Sud multipositionnés et dominants ? Je le ferai sur la base d’entretiens, d’archives et d’observation ethnographique.

Après avoir présenté le parcours professionnel de ces consultants et leurs positions dans le secteur,  j’analyserai leurs pratiques de l’expertise et le discours qu’ils tiennent sur leurs pratiques. Je montrerai que ces consultants ne collent pas au modèle des consultants qui « ne font que passer », ne connaissent pas le terrain, ne seraient que des « passeurs » déresponsabilisés de modèles standardisés de réformes et d’instruments d’intervention défendant strictement des intérêts particuliers. Ce sont au contraire des consultants qui ont intégré à leurs pratiques du conseil des valeurs et des croyances auxquelles ils ont été socialisés comme assistants techniques : « culte du terrain » [Meimon, 2010] et de l’expérimentation, « professionnalisme engagé » [Dauvin, 2004]. Enfin, je montrerai qu’ils ont mis en œuvre une stratégie consciente de « maillage » le secteur-pays visant à construire leur carrière, certes, mais aussi à faire prévaloir les « solutions » d’action publique qui leur paraissent les plus pertinentes.

Dauvin Pascal, 2004, « Être un professionnel de l’humanitaire ou comment composer avec le cadre imposé », Revue Tiers-Monde, vol. 4, n° 180 : 825‑840.

Meimon Julien, 2010, « Culte du terrain à la rue Monsieur. Les fonctionnaires de la France d’outre-mer et de la coopération », Afrique contemporaine, vol. 4, n° 236 : 53‑65.

Whitfield Lindsay (dir.), The Politics of Aid: African Strategies for Dealing with Donors, Oxford UP.


Mot-clé : circulations de politiques publiques, consultants, décentralisation, and Madagascar
Toutes les communications appartenant au même panel :

Voir le panel Consultants et bureaux d’études : une profession mondialisée à l’épreuve des contextes locaux / Consultants and consultancy firms: a globalized profession confronted to local contexts

Voir tous les panels du colloque Apad conference 2020