Association pour l’anthropologie du changement social et du développement
Association for the anthropology of social change and development

L’évaluation des projets de l’ONG Plan de lutte contre les violences de genre en milieu scolaire au Togo : Forces et faiblesses du métier de consultant dans un contexte de production de résultats négociables

L’évaluation des projets de l’ONG Plan de lutte contre les violences de genre en milieu scolaire au Togo : Forces et faiblesses du métier de consultant dans un contexte de production de résultats négociables

Auteur(s) : Amouzou-Glikpa Amévor ;

Les études et évaluations des projets de développement devraient constituer, ensemble avec les travaux de recherche, une double restitution de la réalité scientifique des faits. Or, l’expérience des chercheurs qui s’aventurent dans le métier de la consultance démontre plutôt souvent une autre réalité liée à ce métier, à savoir l’exigence de production de résultats conformes aux attentes des bailleurs. En s’appuyant sur l’exemple de deux projets éducatifs de l’ONG Plan international au Togo, notamment les projets « Education Sensible au Genre et Sans Violence » et « Renforcement de la Société Civile dans la Lutte contre les Violences de Genre au Togo », la présente contribution essaye de décrire et d’analyser les forces et les faiblesses du métier de consultant dans la restitution de la réalité empirique du terrain.

En effet, parce qu’imposée par le bailleur, la consultance intervient souvent dans une phase ponctuelle du processus d’exécution des projets en vue de leur évaluation. Les ONG de pilotage ont donc une parfaite connaissance des indicateurs de résultats devant être mobilisés et pour lesquelles les travaux de consultant sont sollicités.

Il s’ensuit que des techniques et procédures d’enquêtes réellement déployées pour un travail scientifique, restent parfois stériles ou font l’objet de négociations, de gestions et d’arbitrage d’informations pour la production de rapports d’études de satisfaction.

Le métier de consultant devient, de ce fait, un travail plein de contraintes et qui s’exercent autour des conflits d’intérêts conduisant parfois à de vises tensions, mais aussi de négociations.

Sont ici décrites et analysées, les différentes postures du chercheur-consultant, partagé entre la défense des techniques et méthodes des sciences sociales et la souplesse dans la restitution des résultats d’enquêtes sociales pour la satisfaction des bailleurs. L’usage de diverses normes pratiques est à cet effet relevé.

Les réflexions se posent sur les marges de manœuvre dont ils disposent dans leur mission de restitution de la réalité des faits scientifiques pourtant nécessaire dans les actions et processus de développement.


Mot-clé : conflits d'intérêts, consultance, contraintes, négociations, normes pratiques., projets de développement, and Recherche
Toutes les communications appartenant au même panel :

Voir le panel Consultants et bureaux d’études : une profession mondialisée à l’épreuve des contextes locaux / Consultants and consultancy firms: a globalized profession confronted to local contexts

Voir tous les panels du colloque Apad conference 2020